CPIH-FRANCE.COM
password Accueil
Espace adhérents :  Mot de passe :    
 

Travaux
économie d'énergie

Bouton logo nr-pro

Agenda 2014

22 au 28 septembre 2014 - la semaine événement Votre invité est notre invité de "Tous au Restaurant"

26, 27 et 28 septembre 2014 - 4e édition de la Fête de la Gastronomie

19, 20 21 et 22 octobre 2014 - 12e Carrefour des Métiers de Bouche à Niort

16, 27 et 28 octobre 2014 - Salon des débits de boissons à La Rochelle

16 au 20 novembre 2014 - EQUIP'HOTEL Porte de Versailles Paris

28 au 30 novembre 2014 - Les Gastronomades à Angoulême

12, 13 et 14 avril 2015 - 45e congrès CPIH à Chaumont

CPIH proche de chez vous

dep-cpih

CPIH formation

cpih-formation

Actualités

  • 12 août, 2014

    Maine-et-Loire, hôteliers et restaurateurs ne sont pas à la fête

    Des membres du bureau autour des deux présidents, François Taillandier, le nouveau, et Robert Touchet, le sortant :« Il faut développer le réseau, nos échanges. » Des membres du bureau autour des deux présidents, François Taillandier, le nouveau, et Robert Touchet, le sortant :« Il faut développer le réseau, nos échanges. »
    Des cafetiers qui ferment, des taux d'occupation qui chutent, des taxes en hausse... Les professionnels de la chambre des indépendants tentent de faire face. En développant leur réseau et les échanges.
    Lire la suite »

  • 10 août, 2014

    Charente : le tourisme en baisse, l'hôtellerie s'inquiète pour l'emploi

    Le tourisme en Poitou-Charentes ne fait plus recette auprès des français. Les Charentais eux-mêmes et les touristes étrangers maintiennent le cap. La Charente perd des vacanciers et des emplois pourraient être sur la sellette.
    Avec une météo maussade, la tendance touristique n'a pas été bonne pour le mois de juillet en Poitou-Charentes où plus d'une structure sur deux déplorent un déclin de vacanciers qui confirme la tendance des derniers mois. L'ensemble de la région constate une baisse de la fréquentation pouvant entrainer jusqu'à 20% de chiffre d'affaires en moins pour le secteur hôtelier.
    Lire la suite »

  • 31 juillet, 2014

    Taxe de séjour : la profession reçue par le cabinet du ministre des Affaires Etrangères et du Développement international

    Première réunion de travail avec le cabinet de Laurent Fabius sur la réforme de la taxe de séjour. Reçu mercredi 30 juillet par le cabinet du ministre des Affaires Etrangères et du Développement International, le Groupement national des indépendants, qui réunit le Synhorcat, la Fagiht et la CPIH, s'est une nouvelle fois félicité « du dialogue fructueux qui s'est engagé entre les professionnels,
    Lire la suite »

La CPIH en vidéo

Ca bouge dans le secteur des Cafés, Hôtels, Restaurants, Discothèques, Traiteurs (CHRDT). Pour la première fois, tous les entrepreneurs indépendants sont d'accord pour que les nombreuses représentations professionnelles de leurs métiers se regroupent en une seule entité : Le Groupement National des Indépendants (GNI). Le lundi 14 avril 2014 à Niort, lors du congrès national de la Confédération des Professionnels Indépendants de l'Hôtellerie (CPIH) un pas historique a été franchi. 6 minutes de vidéo expriment cet évènement. Regardez et diffusez ce film à tous vos contacts. Notre priorité : La promotion, l'accompagnement et la défense des Entreprises Indépendantes au profit du bien-être de tous !

UNE SAISON ESTIVALE EN DEMI-TEINTE ?

meteo 2

Jeudi 31 juillet : L'enquête effectuée par l'observatoire I+C/SYNHORCAT révèle que les mauvaises performances enregistrées au printemps proviennent tant de la réduction de la fréquentation des établissements que la diminution du ticket moyen et que les professionnels de l'HCR se montrent un peu plus prudents qu'il y a trois mois et misent notamment sur une stabilisation de leur activité pour la saison estivale.       lire la suite
Synthèse Cabinet i+C/Synhorcat 2nd T

Observatoire HCR Lettre trimestrielle

TAXE DE SEJOUR : RENCONTRE ET DIALOGUE FRUCTUEUX ENTRE LAURENT FABIUS ET LE GNI

Laurent FABIUS Mercredi 30 juillet : Le GNI se félicite du dialogue qui s'est engagé entre les professionnels, le gouvernement et un certain nombre de parlementaires concernant la taxe de séjour. Il y a quelques semaines, les parlementaires avaient provoqué la colère des professionnels en voulant adopter deux amendements dont l'objet étaient de porter de 1,5 à 8 euros le montant de la taxe de séjour et de créer sur...                   lire la suite

LES 4 PROPOSITIONS DU GNI POUR REVISER LE PROJET DE LA TAXE DE SEJOUR

Taxe sejour 2

Mardi 29 juillet : Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères et du Développement international recevra demain après-midi, en présence de parlementaires, le GNI représenté par Gérard Guy, président de la CPIH, Claude Daumas, président de la FAGIHT, et Geneviève Bahler, présidente des hôtels au SYNHORCAT. L'objet de cette rencontre est d'échanger sur le projet de révision de la taxe de séjour...                             lire la suite LES 4 PROPOSITIONS DU GNI POUR REFORMER LA TAXE DE SEJOUR

FETE DE LA GASTRONOMIE 4e édition

2014 logo fete gastro 2 Mercredi 23 juillet : le GNI était présent ce matin au comité de pilotage de la fête de la gastronomie représenté par Jean- Pierre CHEDAL, président des restaurants au SYNHORCAT, Gérald HENRION, président national FAGIHT restauration... lire la suite

LE TOURISME FRANCAIS EN SURSIS

Assemblée Nationale 2 Mercredi 16 juillet : Les acteurs du tourisme* prennent acte de l'abandon à l'Assemblée nationale, du projet de relèvement du plafond des tarifs applicables à la taxe de séjour à 8 euros par nuitée et par personne (contre 1,50 € actuellement).
Les professionnels se félicitent de voir que, sous leur impulsion, parlementaires et membres du Gouvernement ont entendu raison. Mais l'heure n'est pas au triomphalisme et les professionnels demeurent extrêmement vigilants quant à la suite de la discussion parlementaire, notamment sur la taxe HUCHON (taxe supplémentaire...       lire la suite

QU'EST-CE-QUE LE « FAIT MAISON » ?

Fait Maison fond fonce

Mardi 15 juillet : tous les établissements et professionnels de la restauration sans exception doivent indiquer de manière visible pour tous les consommateurs la phrase :    « Les plats "faits maison" sont élaborés sur place à partir de produits bruts ».                    La mention « fait maison » a vocation à généraliser, clarifier et sécuriser pour le consommateur, comme pour les professionnels, cette notion qui renvoie à la transformation, sur place, de produits bruts. Définie par la loi relative à la Consommation du 17 mars 2014 et le décret du 11 juillet 2014, matérialisée par un logo... lire la suite

lire LE DECRET

LE GNI RECLAME L'ABANDON DU RELEVEMENT DU PLAFOND DE LA TAXE DE SEJOUR ET LA SUPPRESSION DE LA 'TAXE HUCHON'

Taxe sejour
vendredi 11 juillet : les députés Éric Woerth, Monique Rabin et Eric Staumann ont présenté hier en commission à l'Assemblée nationale le résultat de leurs travaux visant à l'égalité de traitement des différents acteurs du tourisme ainsi que les modalités de perception de la taxe de séjour. Le GNI se félicite de la décision des parlementaires de faire appliquer dans un souci d'égalité le recouvrement de la taxe de séjour à tous les hébergeurs.      lire la suite

LE GNI S'ELEVE CONTRE LA POSITION DE LA MAIRE DE PARIS CONCERNANT LA HAUSSE DE LA TAXE DE SEJOUR POUR PARIS ET L'IDF

2014 04 juill GNI denonce taxe sejour Paris IDF vendredi 04 juillet : La Maire de Paris, Anne HIDALGO a défendu le relèvement de la taxe de séjour voté par l'Assemblée nationale. En recherche de ressources pour boucler son budget 2015, la Maire de Paris a essayé de multiplier des arguments pour bénéficier de cette rentrée fiscale qui rapporterait à la Ville de Paris 140 millions et serait destinée "au budget relatif à l'animation, l'entretien, la sécurité des lieux d'attractions... lire la suite

LE GNI CLAQUE LA PORTE DES RENCONTRES PARLEMENTAIRES SUR LE TOURISME !

2014 1er juil GNI claque porte mardi 1er juillet : Les organisations professionnelles ont manifesté leur colère ce matin, alors qu'elles assistaient aux 3èmes rencontres parlementaires sur le tourisme, à la Maison de la Chimie.Refusant toute nouvelle taxation sur l'hôtellerie, les représentants du GNI ont traduit le mécontentement et la déception du secteur en rappelant le paradoxe à vouloir faire du tourisme un moteur pour l'économie française...               lire la suite

LE TOURISME EN FRANCE : UNE CONDAMNATION A MORT ?

Tourisme vendredi 27 juin : lors des conclusions des Assises du tourisme le 19 juin dernier, M. Fabius fixait des objectifs ambitieux : la France 1ère destination mondiale en termes de recettes avec 100 millions de touristes. Il a rappelé que le tourisme est un secteur stratégique pour la France. Il représente plus de 2 millions d'emplois directs et indirects, plus de 7 % de notre PIB, les trois quart réalisés par l'hôtellerie-restauration. Il  rapporte plus d'une dizaine de milliards d'euros d'excédent à notre balance...   lire la suite

CONCLUSIONS DES ASSISES : UN NOUVEAU DEPART POUR LE TOURISME

2014 19 juin Assises tourisme jeudi 19 juin : Laurent Fabius a annoncé dans son discours de clôture, une série de mesures phares pour dynamiser le tourisme en France. Le GNI apprécie ces mesures annoncées pour porter le tourisme au rang de priorité nationale. Le cap fixé est clair : faire de la France la 1ère destination touristique au monde en termes de recettes, avec pour objectif accueillir 100 millions de touristes étrangers. Laurent Fabius a rappelé que l'hôtellerie-restauration représentait 2 millions d'emplois                              lire la suite 2014 19 juin Assises tourisme

Le GNI aux Académies du Tourisme Numérique

2014 10 juin Lhotellerie GNI Academie Tourisme numerique jeudi 5 juin : Atout France et Rhône Alpes Tourisme se sont associés pour créer les Académies du Tourisme Numérique qui se tiennent les 5 et 6 juin à Aix-les-Bains.
Le GNI* partenaire d'Atout France, l'agence de promotion et développement touristique de la France à l'international, est acteur de cette première édition et représenté par Claude Daumas président de la FAGIHT, Didier Chenet président  du SYNHORCAT  et Gérard Guy président de la CPIH.
Le GNI participe à cette manifestation pour appréhender la place prédominante des nouvelles technologies dans l'évolution du tourisme et dans les choix et comportements des clients.                                                           lire la suite

Ils en ont "ras le bol des hausses d'impôts, ils demandent une baisse des charges"

2014 30 mai RMC Brunet Rudelle Lhomme Madec

vendredi 30 mai : RMC Invitation d'Eric Brunet de 13H à 14H                                           L'initiative est partie de Chrystelle Rudelle, restauratrice à Villeneuve-sur-Lot, il y a une semaine, elle a eu l'idée en sortant de chez son comptable qui lui a dit vous avez très bien travaillé cette année mais il ne vous reste plus d'argent...
Vous êtes en slip !Du coup Chrystelle a eu l'idée de...lire la suite

Pour écouter l'émission sur RMC

 

Arnaud Montebourg dépose plainte contre le site de réservation en ligne Booking

2013 02 juil CP Saisine OTAs

mercredi 28 mai : Le GNI salue la nouvelle plainte déposée par Arnaud Montebourg, ministre de l'économie au nom de la France contre le site de réservation en ligne Booking.La plainte déposée par l'Etat vise à faire application de la loi française aux contrats signés entre Booking et les hôteliers français. Ces contrats contiennent en effet une clause de parité qui oblige les hôteliers à vendre...lire la suite

LE GNI RECU PAR FLEUR PELLERIN : DES ANNONCES IMPORTANTES

Fleur PELLERIN lundi 26 mai : Le GNI représenté par Jacques BLANCHET pour la CPIH, Claude Daumas pour la FAGIHTet Didier CHENET pour le SYNHORCAT a été reçu le 26 mai 2014 par Madame Fleur Pellerin, secrétaire d'Etat chargée du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l'étranger, auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international. L'entretien a porté autour de la promotion et de l'attractivité de la destination France...                               lire la suite

Le GNI auditionné par la mission tourisme de l'Assemblée Nationale : il faut moraliser internet !

Assemblée Nationale

jeudi 22 mai : le GNI était auditionné par Daniel Fasquelle (UMP), Président de la mission parlementaire et Pascale Got (PS) rapporteure sur les mutations du secteur des HCR à la suite de l'apparition de nouveaux acteurs notamment avec internet.A cette occasion les 3 co-présidents du GNI ont plaidé pour une moralisation d'internet.
« Internet est une véritable vitrine sur le monde dont... lire la suite

Le GNI reçu par Arnaud MONTEBOURG, Ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique

2014 20 mai GNI recu par Montebourg2

lundi 19 mai : Le GNI (Groupement National des Indépendants) regroupant la CPIH, présidée par Gérard Guy, la FAGIHT, présidée par Claude Daumas et le SYNHORCAT présidé par Didier CHENET a été reçu le 19 mai 2014 par Arnaud Montebourg, Ministre de l'Economie, du redressement productif et du numérique pendant près d'une heure pour une séance de travail fructueuse.  lire la suite

2014 20 mai GNI recu par Montebourg
tourisme et handicape

Créé en 2001 par le ministère chargé du Tourisme, le label Tourisme et Handicap a pour objectif d'apporter une information fiable, descriptive et objective de l'accessibilité des sites et équipements touristiques.

Cahier des charges Caracteristiques générales,
Cahier des charges hébergements touristiques,
Cahier des charges restauration.

Cafés, hôtels, restaurants et discothèque

Réussir l'accessibilité Sécurité Incendie Déclarer vos artistes Mutuelle Prévoyance L'accessibilité des établissements accueillant du public doit être effective au plus tard le 1er janvier 2015. NOR : IOCE1129408A Télécharger la brochure Depuis le 1er janvier 2004, le dispositif de simplification des démarches administratives est obligatoire... régime professionnel obligatoire de frais de santé (« mutuelle » ) des salariés relevant de la Convention Collective des Hôtels, Cafés, informe sur les modalités du régime de prévoyance de la branche Hôtels-Cafés-Restaurants Les liens pratiques L'été 2013, à l'image des années précédentes, aura été marqué par un nouveau train d'annonces funestes à l'économie en général et à nos professions en particulier. Le gouvernement, qui ne cesse de gratter les fonds de tiroirs afin de faire face aux différents déficits des finances publiques, ne sait plus à quel saint se vouer. Le budget de la sécurité sociale pour 2014 est désormais au centre de ses préoccupations, il lui faut trouver quelques douze milliards de recettes supplémentaires. Convenons qu'une telle somme ne se trouve sous le sabot du premier cheval venu. Les chiffres ont ceci de commun qu'ils donnent le vertige. Dès lors, l'idée émise par Christian Eckert, le rapporteur du PS pour le budget est d'une simplicité enfantine. Il s'agit ni plus ni moins d'augmenter le taux intermédiaire de TVA de deux points … Or celui-ci est déjà prévu passer de 7 % à 10 % ! Quant au taux plein il propose que son taux passe de 20 à 20,50 %. Pour nos gouvernants la recette est toujours la même : face aux déficits on crée de nouvelles taxes et/ou on augmente celles déjà existantes… La coupe est pleine ! Si encore, dans le même temps, l'Etat montrait l'exemple en réduisant ses dépenses publiques, son propre train de vie, on pourrait comprendre. Mais ses efforts en la matière sont largement insuffisants ce qui l'oblige, par la voix de son ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve, à prévoir une augmentation des impôts et des cotisations sociales de 6 milliards d'euros à compter du mois de janvier prochain. A quel moment va s'arrêter cette spirale infernale ? Comme chaque année, le Fonds monétaire international (FMI) vient d'adresser ses recommandations à la France, l'invitant à réduire la pression fiscale afin de soutenir la reprise économique. Autrement dit, il faut cesser de réduire le revenu disponible des français par des hausses d'impôts et il convient que l'Etat, lui, continue son effort de rigueur pour réaliser des économies. Le plus grave dans cette situation est que dans le même temps on découvre que pour le mois de juillet la fréquentation des hôtels, des restaurants et des campings affiche une baisse variant de 10 à 30 % par rapport à la même période en 2012. Selon les observateurs le mois d'août ne permettra pas de sauver l'été des professionnels du tourisme. Nous savions déjà, qu'en raison de la crise, les français étaient moins nombreux à partir en vacances : 62 % contre 70 % l'an dernier, mais il apparaît aussi que l'Hexagone souffre d'une perte d'attractivité pour les étrangers, les européens préférant l'Espagne, la Grèce ou l'Italie en raison de coûts inférieurs pratiqués par ces pays. A cette baisse de fréquentation il faut aussi ajouter une durée des séjours plus courte et des dépenses en baisse au niveau du ticket moyen. Bref, si sur les plages le pavillon est au vert, le drapeau noir flotte sur la profession et les professionnels voient leurs comptes passer au rouge. A croire que seul le gouvernement voit du bleu à l'horizon ! Gérard Guy Président confédéral de la CPIH